L’Autorité portugaise de contrôle de la protection des données (CNPD) a organisé la Conférence Internationale “Protection des Données Personnelles – quel avenir construisons-nous ?”, qui a eu lieu le 24 juin 2024 dans la Salle du Sénat de l’Assemblée de la République portugaise pour célébrer son 30e anniversaire.

La conférence a rassemblé plusieurs Présidents d’Autorités et institutions européennes et internationales, pour réfléchir et débattre de l’avenir de la protection des données personnelles, notamment face aux opportunités et aux défis de la protection des données personnelles et de la vie privée dans un environnement numérique, en particulier l’intelligence artificielle générative. Le Vice-Président de la Commission des Affaires Constitutionnelles, des Droits, des Libertés et des Garanties de l’Assemblée de la République, le Député Manuel Magno, a ouvert la session de la conférence, accompagné par la Présidente de la CNPD, Paula Meira Lourenço, également membre du Conseil scientifique de l’UIHJ.

Le panel d’intervenants du matin comprenait les interventions honorables de la Présidente du Comité Européen de la Protection des Données, Anu Talus, sur le thème “Le rôle central du Comité Européen dans la garantie du droit à la protection des données dans un univers de droits numériques : convergences et dissonances”; de la Directrice de l’Agence Espagnole de Protection des Données, Mar España Martí, intitulée “La protection des données personnelles des enfants et des jeunes dans l’environnement numérique du système espagnol”; du Président de la Commission Nationale de Protection des Données du Cap-Vert, Faustino Varela Monteiro, sur “Les défis de l’établissement d’une Autorité de Protection des Données et l’importance de la coopération”; et du Contrôleur Européen de la Protection des Données, Wojciech Wiewiórowski, avec “Protection des Données et Démocratie. Réflexions de l’EDPS”.

Le panel d’intervenants de l’après-midi a inclus les présentations pertinentes de la Rapporteuse Spéciale des Nations Unies (ONU) pour le droit à la vie privée, Ana Brian Nougrères, intitulée “L’utilisation des technologies comme forme de discrimination”; de la Commissaire de l’Institut National de Transparence, d’Accès à l’Information et de Protection des Données Personnelles du Mexique (INAI), qui détient la Présidence du Réseau Ibero-Américain de Protection des Données, Josefina Román Vergara, sur le thème “Le renforcement de la protection des données dans le contexte numérique : les Normes de Protection des Données Personnelles pour les États Ibero-Américains”; et a terminé avec le Chercheur et Professeur Associé de l’Instituto Superior Técnico de l’Université de Lisbonne, Bruno Martins, sur la “Protection des Données Personnelles à l’Ère de l’Intelligence Artificielle Générative”.

Le Président de l’Assemblée de la République, le Député José Pedro Aguiar-Branco, a présidé la séance de clôture de la Conférence Internationale, accompagné par la Présidente de la CNPD, Paula Meira Lourenço.

L’UIHJ était représentée à cet événement par le président Marc Schmitz.